amàRéno // Des lycées professionnels pilotes dans le déploiement des contenus et méthodes pédagogiques d’amàRéno

Dans son ambition de développer massivement les compétences en réhabilitation bio-géo-sourcée dans les actuels parcours de formation initiale et continue, le projet amàRéno accompagne des enseignant·e·s de trois lycées professionnels pilotes dans leurs projets pédagogiques. L’accompagnement et la valorisation de ces initiatives a pour but de créer des synergies avec d’autres établissements locaux voire d’encourager le déploiement de ces projets pédagogiques partout en France.

 

Partenaire du projet amàRéno, le Campus des Métiers et Qualifications (CMQ) Transfrontalier Construction Durable Innovante est, par sa mission, en lien avec les établissements d’enseignement initial et de formation continue dans les territoires du Nord Isère et le Genevois Français. Le CMQ est alors l’interlocuteur privilégié des lycées professionnels, CFA et GRETA pour développer les connaissances et compétences métiers autour de la rénovation et de la réhabilitation en matériaux bio-géo-sourcés.

A ce titre, il a identifié des dynamiques sur cette thématique dans trois lycées professionnels de l’académie de Grenoble :

  • le Lycée Jean Monnet (Annemasse, 74) ;
  • le Lycée Roger Deschaux (Sassenage, 38) ;
  • et le Lycée Louis Lachenal (Argonay, 74).

Les enseignant·e·s de ces lycées pilotes sont accompagnés par amàRéno pour monter en compétences sur les matériaux biosourcés et géosourcés, ainsi que sur les outils et méthodes pédagogiques qu’ils peuvent employer.

Par ailleurs, les enseignant·e·s de deux autres établissements souhaitent intégrer le projet amàRéno pour être formés, être accompagnés dans leurs projets et apporter de nouveaux contenus à leurs étudiant·e·s. Des projets sont déjà en cours ou vont démarrer pour :

  • Lycée Auguste Bouvet (Romans-sur-Isère,38) : intégration de la technique de l’enduit en terre crue dans un cours, participation des élèves au chantier-école initié par le master AE&CC / Design BuildLAB de l’ENSA de Grenoble en discussion. En lien avec le Lycée pilote Jean Monnet (Annemasse, 74).
  • Lycée Ferdinand Buisson / “la NAT” (Voiron, 38) : pédagogie expérientielle initiée par une enseignante pour la conception et la réalisation d’un abri à trottinettes en pisé par les élèves du cursus STI 2D AC et des élèves en CAP Maçon.

 

Accompagner les dynamiques de projet lancées par les enseignant·e·s

 

Pour amàRéno, l’objectif est de colorer de manière pérenne les actuels parcours de formation. Plutôt que de créer de nouvelles formations, amàRéno accompagne les enseignant·e·s dans leurs projets pédagogiques en proposant des contenus, des méthodes, les mallettes pédagogiques amàco et des connexions avec des projets pédagogiques locaux. Les enseignant·e·s sont encouragés à s’approprier les contenus existants, à se former lors de formations de formateur·rice·s, et à mettre en place des cours, ateliers pratiques ou chantiers-écoles de manière autonome, notamment en lien avec d’autres établissements.

Le projet amàRéno est alors un soutien et un facilitateur pour les enseignant·e·s dans leurs projets. L’accompagnement d’amàRéno peut se faire de différentes manières suivant les ambitions et contraintes des enseignant·e·s :

  • ajout de la dimension des matériaux biosourcés et géosourcés dans une thématique technique (isolation, chape, acoustique, toiture, etc.) ;
  • rediffusion de supports fournis lors des formations de formateurs aux étudiants ;
  • participation à des chantiers-écoles en cours ou portés par l’enseignant·e (pédagogie expérientielle et collaborative pour fédérer et faire se rencontrer les corps de métiers autour d’un même projet) ;
  • mixité des publics apprenants et formés ;
  • favoriser les échanges et partage d’expérience entre les partenaires ;
  • demande de mise en contact avec les filières de production de matériaux bio-géo-sourcés ;
  • écoute des besoins des enseignant.e.s pour concevoir des formations adaptées et complémentaires aux pratiques existantes et aux formations en cours ;
  • intégration des contenus de la plateforme RESSOURCES (pédagogie numérique) ;
  • utilisation des projets de rénovation en matériaux bio-géo-sourcés comme support d’examen ;
  • mise en place de manips ou ateliers pratiques, etc.

 

Des projets démonstrateurs pour un déploiement dans d’autres territoires

 

Les projets initiés dans les lycées pilotes et associés constituent des projets démonstrateurs pour d’autres établissements. La valorisation de ces projets et le partage des pratiques pédagogiques appliquées aux lycées peuvent créer des initiatives au sein d’établissement aux cursus similaires.